Animations en GSA

Publié par

Je suis Margaux, étudiante en contrat apprentissage au sein de l’entreprise Le P’tit Saintongeais à Saint Sulpice de Royan. Vu mon parcours personnel (reprise d’un BTS après 3 ans et demi dans le monde du travail) l’alternance était une évidence. Je ne me voyais pas devenir scolaire sans revenus liés au travail.

Nous commercialisons des charcuteries et salaisons mais aussi des conserves et des foies gras (pour les fêtes). Nous sommes principalement présents dans les grandes et les moyennes surfaces de Charente et Charente Maritime.

Dans le cadre du BTS, nous devons présenter, lors des épreuves de contrôle continue, les actions commerciales que nous avons réalisées. Parmi ces actions, il y a notamment la réalisation d’une animation en grande distribution. C’est donc tout naturellement que j’ai effectuée cette action au sein de ma société. D’ailleurs, je réalise régulièrement des animations afin de développer la notoriété de nos produits.

Le but de l’animation reste de se faire connaître du consommateur. Lors des animations il faut préparer son image (matériel et habillement) afin de faire bonne impression. Sur place il faut installer son matériel et ensuite proposer aux clients de goûter nos produits. L’échange est intéressant car certains connaissent et d’autres donnent leur avis en direct car ils ne connaissent pas.
Le plus souvent tout se passe bien et cela permet une relation privilégiée avec le client final que nous côtoyons rarement.

Enfin, je dirais que pour être en contrat d’apprentissage, il faut être capable de beaucoup d’autonomie car c’est souvent deux jours de cours dans la semaine et le reste se passe en entreprise. Il faut donc rattraper chaque fois le retard prit sur le reste de la classe et travailler double. Même si l’intérêt de chacun, ne nous le cachons pas, est le salaire, si l’étudiant n’est pas capable de s’investir et de mettre en place un rythme de travail soutenu, l’alternance n’est malheureusement pas pour lui.

Margaux B. Promotion 2021